mardi 2 juillet 2013

Voile pour le corps aux fleurs précieuses

Voile aux fleurs précieuses


C'est l'été, bientôt les vacances, le sable chaud et tout et tout... C'est l'été, alors on allège tout : la silhouette, la garde-robe et bien sûr les précieuses crèmes qui nous aident au quotidien à rester jeunes et fraîches comme de jeunes filles en fleurs. 

Dès que le thermomètre dépasse les 25°,  c'est simple, je chasse le gras !  Les beurres, crèmes et autres onguents ne trouvent plus grâce à mes yeux. Tout au plus un lait onctueux - mais léger s'il vous plaît - sera-t-il le bienvenu pour soulager un malencontreux coup de soleil. Il faut dire que de ce côté-ci des Alpes, le soleil peut être sournois et réserver des surprises cuisantes, même à une vieille peau comme la mienne !

En revanche, à Paris c'est le nuage qui est sournois ! Alors, comme je passais faire une petite visite aux copines parisiennes, j'ai pensé qu'un peu de soleil en flacon avant le départ en vacances pourrait leur remonter un peu le moral face à ce temps désespérément maussade. 

Pour rester sur des formules simples comme je les affectionne de plus en plus, j'ai opté pour un trio d'émulsifiants très nature et d'une utilisation aisée : le gélisucre - également utilisé dans un beurre pour les pieds (ou le corps) ou encore un sérum visage - et deux types de lécithines, la lysoléciyhine de chez AZ et une lécithine alimentaire en granules. 

J'apprécie tout particulièrement les lécithines dans les laits car elles apportent à la fois fraîcheur et douceur. En fait, elles sont aussi bien un émulsifiant qu'un actif très apprécié de la peau. 

Je vous fais une petite synthèse des propriétés de la lécithine, mais vous trouverez des informations à foison sur Potions où MLK en particulier a expérimenté LES lécithines dans de nombreuses formules (passez par l'index et cherchez à lécithine). Egalement sur le forum des Céphées, plusieurs échanges intéressants sur le sujet.

La lécithine, mais vous l'aurez compris, il faudrait en fait parler des lécithines, est un émulsifiant végétal aux propriétés très émollientes (c'est pour ça que la peau l'adore !) qui permet d'obtenir des textures onctueuses et riches, mais également très légères selon les compagnons de tambouille choisis. Vous l'aurez lu au moins 100 fois, mais je le répète, la lécithine possède une excellente affinité avec la peau. 

En particulier parceque les phospholipides et glycolipides (c-à-d les lipides polaires) qui constituent la lécithine sont similaires aux lipides constituant les membranes de nos cellules. CQFD.
lécithine alimentaire

Dans la formulation des cosmétiques, la lécithine peut jouer plusieurs rôles :

-émulsifiant huile dans eau
-co-émulsifiant
-agent de texture donnant à l'émulsion - surtout les laits - un toucher soyeux
-émollient : elle adoucit et assouplit la peau
-anti-déshydratation

Vous l'aurez deviné : 


ELLE A TOUT D'UNE GRANDE !

Et en plus, elle peut s'utiliser totalement à froid ou à chaud.

 Mais sans plus attendre, voici la formule simplissime. Comme pour la recette du beurre, ce voile pour le corps a été réalisé sans balance, en mesurant les ingrédients avec des verres et cuillères doseurs en ml. 

Voile aux fleurs précieuses

Complexe émulsifiant
-5 lysolécithine (AZ)
-5 gélisucre (AZ)
-5 cétyl palmitate (Zinette)
-1.25 lécithine alimentaire dissoute dans eau

Eau 
-150 eau de source

Huiles
-10 HV noix du brésil
-10 HV sésame

Conservateur Cosgard

Parfum  
-absolues de jasmin (Bilby), rose (Bilby), encens (Ananda)
-HE hélychrise (Lavandes & Co)

La réalisation est aussi simple que la formule. J'ai fondu le cétyl palmitate puis incorporé les huiles, le gélisucre et la lysolécithine, au BM chaud. Dans un autre bécher j'ai chauffé la lécithine poudre, laissée à gonfler dans l'eau froide, et l'eau et versé dans les huiles. Mélangé quelques minutes. Voilà, c'est prêt.  

Le résultat est une brume, un voile ou encore un lait sprayable : léger, non gras mais soyeux, parfait pour les journées très chaudes où l'on n'a pas envie de surgraisser la peau. 

Pour un lait plus consistant, on peut sans problème rajouter 5 ml d'alcool cétéarylique. Et pour une hydratation poussée, on peut rajouter du D-Panthenol et/ou un complexe hydratation intense. 

Je ne recherchais pas une texture super hydratante, mais plutôt un parfum-soin du corps, d'où le choix des émulsifiants : lécithines et gélisucre sont de véritables soins pour la peau et tout ça, l'air de rien ! 

Peu d'huiles, mais polyvalentes, émollientes et adaptées aux peaux recherchant un effet anti-déshydratation comme le sésame et la noix du Brésil. Evidemment, les combinaisons peuvent être multiples en fonction de ses besoins, envies, placards... Bref, à décliner à l'infini, y compris avec l'ajout d'un beurre - de 2 à 5% selon l'effet recherché. Je suis restée simple et légère par choix.

Côté parfum, j'ai joué sur la sensualité et l'extrême féminité que donne le mélange jasmin-rose-encens, l'hélychrise venant "casser" le côté trop sensuel du jasmin. C'est l'été, alors on joue la sensualité à fond !

Comme j'ai évalué les quantités "à la louche" à défaut de balance, je n'ai obtenu que 3 petits flacons aussitôt offerts à mes chères parisiennes, et moi qui ne suis plus parisienne, me suis retrouvée les mains vides !!!

Heureusement qu'un merveilleux lait au vétivert m'attendait de pied ferme à Paris. 

C'est pas beau d'avoir des copines tambouilleuses ?